Sciatique
Entorse de cheville
Arthrite, arthrose
Accueil

Le syndrome sacro-iliaque

Le syndrome sacro-iliaque est parfois confondu pour une sciatique.  C'est que la douleur qu'il provoque se situe aussi dans la fesse, à l'arrière de la cuisse et, de façon non classique, derrière le genou et le mollet (l'aine peut aussi être un site douloureux).  Ce problème origine dans l'une des plus grosses articulations du corps humain et sans doute aussi la plus méconnue. 

Une partie de la complexité de cette articulation réside dans sa double constitution.  Une partie de l'articulation est lubrifiée et l'autre partie est fibreuse.  Cela lui confère une semi-rigidité essentielle à sa double fonction de support et de mouvement.  En effet, ce sont les articulations sacro-iliaques qui sont responsables de supporter tout le poids du haut du corps et de le transférer également sur les deux jambes.  Malgré le fait que des forces énormes s'exercent sur celles-ci, elles ne doivent pas se «bloquer» car elles jouent aussi un rôle essentiel lors de la marche.

Lors de mal fonctionnement d'une des deux articulations, c'est le plus souvent à la marche ou lorsqu'on se lève de la position assise qu'on ressent de la douleur.  Marcher avec une main sur la fesse douloureuse peut masquer la douleur mais ne règle pas le problème.  Les symptômes viennent du fait qu'une des deux articulations devient moins souple et mobile que sa jumelle et cette raideur articulaire produit une prolifération de tissus fibreux.  Les tissus fibreux «soudent» un peu plus l'articulation mais, lors de la marche, le mouvement du bassin brise ces «soudures», ce qui provoque de l'inflammation et par conséquent, de la douleur.  Certains anatomistes mentionnent que l'articulation sacro-iliaque est le plus souvent soudée chez les hommes de plus de 50 ans.  Ce qui n'est pas normal par contre, c'est d'avoir une articulation qui devient soudée lorsque sa jumelle ne l'est pas du tout.

C'est de cela que s'occupe le chiropraticien.  Il s'assure de rétablir le mouvement normal dans l'articulation déficiente en la remettant directement en mouvement lors du traitement.

Les résultats positifs du traitement d'un syndrome sacro-iliaque aigu non compliqué sont souvent instantanés.  Un problème qu'on a enduré pendant plusieurs années prendra, bien sûr, plus de traitements pour être complètement réglé mais le traitement chiropratique est ici un choix incontestable...  et naturel.

 

Souffrez-vous d'un syndrome sacro-iliaque?

Oui

Non

Souffrez-vous de douleur à la fesse qui descend derrière la cuisse?
Est-ce que c'est seulement de la douleur qui est présente (pas d'engourdissements)?
Est-ce pire lorsque vous vous relevez d'une position assise prolongée?
Lorsque couché sur le dos, êtes-vous capable de lever la jambe sans plier le genou?
Est-ce que la douleur semble être parfois d'un côté, parfois de l'autre?
Est-ce que marcher avec une main sur la fesse semble soulager la douleur?
Croisez-vous souvent les jambes lorsque vous êtes assis?
Êtes-vous enceinte?