L'exercice                         L'alcool
 La nutrition                       Prévenir les accidents
 Le sommeil                       Prévenir... pour la santé 
 La cigarette                      Accueil

Surveiller son poids

 

 

Niveaux de poids associés à la santé:  lignes directrices canadiennes.

Les experts recommandent qu’on se serve des quatre zones de IMC pour déterminer les poids acceptables.  L’IMC, pour indice de masse corporelle, s’établit en divisant le poids de la personne par sa taille au carré:  

  IMC =    Poids en kilogramme                                                   
                   
(Taille en mètre)2

 

Voici une description des quatre zones.

Zone A:   IMC inférieur à 20.

«Peut être associé à des problèmes de santé chez certaines personnes.»  Si vous faites partie de cette catégorie, vous auriez intérêt à consulter afin d’en déterminer la cause.

Zone B:   IMC entre 20 et 25

«Poids satisfaisant pour la plupart des gens.»  Les valeurs de l’IMC dans la zone B sont associées au risque le moins élevé de maladie et de mortalité.

Zone C:   IMC entre 25 et 27

«Peut entraîner des problèmes de santé chez certaines personnes.»  Puisque le risque de maladies et de mortalité croît considérablement  lorsque l’IMC se situe aux alentours de 27, il est recommandé de surveiller la progression dans la zone et de prendre des mesures en conséquence.

Zone D:   IMC supérieur à 27

«Risque accru de problèmes de santé.»  D’après les données de plusieurs études, les personnes dont l’IMC dépasse 27 souffrent plus fréquemment d’hypertension, d’hyperlipidémie et de cardiopathie ischémique.

 

Le poids des Canadiens en rapport avec leur santé (Étude de 1981).

1- Un adulte canadien sur deux âgé de 20 à 69 ans avait un poids considéré comme « satisfaisant » du point de vue de la santé (Zone B).

 2- Un plus grand nombre d’hommes (29 %) que de femmes (19 %) couraient un « risque accru de problème de santé » (Zone D) à cause de l’excès de poids.

 3- Un plus grand nombre de femmes (15 %) que d’hommes (5 %) se classaient dans la catégorie de poids qui « peut être associé à des problèmes de santé chez certaines personnes » (Zone A) à cause d’une insuffisance de poids.

 4- Chez les hommes comme chez les femmes, le risque de problèmes de santé relié au poids (Zone D) augmentait avec l’âge.

De nombreuses études ont démontré une relation entre le surpoids et l’hypertension, le diabète, l’hypercholestérolémie, le cancer du sein, de l’utérus et du côlon, le développement de l’arthrose.  Ces quelques maladies font parties de nombreuses raisons qui peuvent vous inciter à bien gérer votre poids.  Mais, comme y arriver ?

  1. Réduire votre consommation de graisses.

  2. Augmenter votre consommation de crudités et de fruits frais.

  3. Augmenter votre masse musculaire par une activité physique régulière.

La musculation d’un groupe musculaire donné ne provoque pas la perte de la graisse locale.  Ainsi, n’essayez pas d’entraîner uniquement le groupe musculaire des fessiers pour maigrir des fesses.  De même, n’ayez crainte de faire maigrir les seins en travaillant les pectoraux.  La musculation ne fait pas maigrir localement, mais elle fait maigrir l’ensemble du corps.  Chaque kilogramme de muscles consomme au repos 17,6 calories par 24 heures.  Lors de séances d’entraînement vous allez augmenter votre masse musculaire et par conséquent votre consommation calorique quotidienne. C’est ce qu’on appelle une augmentation du métabolisme au repos. 

Il est important de pratiquer une activité physique régulière.  Car, l’entraînement physique ne brûle pratiquement que des sucres (glucides).  Or, lorsqu’on s’entraîne de manière régulière, on accroît sa masse musculaire, laquelle va dépenser plus de calories au repos et ira puiser dans les graisses que nous avons accumulées, en plus d’éviter son accumulation.  Ainsi, il est bon de faire de l’activité physique régulièrement pour mieux perdre le graisse lors des périodes de repos !

De plus, contrairement à ce que la majorité pense, la pratique régulière d’une activité physique contribue à diminuer l’appétit.

Il est possible que vous ne constatiez pas de changement significatif de votre poids sur la balance.  Toutefois, votre corps aura une meilleure répartition de masse musculaire par rapport à la masse adipeuses (graisses).

Nombreuses sont les méthodes pour contrôler son poids.  L’important est de ne pas utiliser de méthodes draconiennes et de ne pas augmenter les risques de maladies.  Il faut demeurer réaliste et optimiser les avantages de votre poids idéal:

  1. Diminution des risques de maladies

  2. Meilleure harmonie dans nos mouvements et déplacements

  3. Plus grand bien-être physique et psychique.