Accueil

Maman et bébé

Maman

Lors de la grossesse, on voudrait tout faire pour que notre bébé vienne au monde parfait.  Il n'est cependant pas toujours facile de tout réaliser ce que l'on voudrait faire et c'est bien normal.  Toutefois, certaines femmes souffriront, lors de leur grossesse, de troubles supplémentaires qui leur rendront les choses encore plus difficiles.  La grossesse ne doit pas être perçue comme une maladie (même si elle l'est dans certaines cultures) mais comme une fête et l'accouchement ne devrait pas être une délivrance mais une célébration du début d'une nouvelle vie trépidante pour le nouveau-né.

Les hormones sécrétées dans le corps de la femme lors de la grossesse font que les tissus du corps deviennent plus souples (ligaments, muscles, peau,...).  Ces changements rendent aussi les articulations plus mobiles et peuvent entraîner des douleurs nouvelles chez la femme enceinte.  Son bassin est particulièrement fragile lors du remaniement de l'anatomie qui a pour but d'accommoder le bébé.

Lorsque des douleurs articulaires ou musculaires surviennent au cours de la grossesse, n'hésitez pas à consulter votre chiropraticien.

Bébé

Lors de l'accouchement, le cordon ombilical est coupé mais une multitude d'autres liens vont ensuite s'établir entre la mère et son enfant.  Parmi ceux-ci, il est important de mentionner la relation affective mère-enfant qui se dessine avec le premier sourire et les premières caresses mais il faut aussi souligner la merveilleuse passerelle nutritionnelle que représente l'allaitement maternel.  Les bienfaits de l'allaitement nous sont sans cesse vantés par les recherches actuelles mais les préparations lactées sont toujours populaires auprès de certaines mères.  Le lait maternel est le meilleur repas dont le nouveau-né puisse rêver:  il est parfaitement ajusté à ses besoins changeant.  Toutefois, certains bébés peuvent avoir de la difficulté à  digérer cette extraordinaire potion...  mais cette même potion est préparée sur mesure par le corps de la mère...  Comment se fait-il alors que l'enfant pleure toujours après les tétées?  Est-ce parce que sa «tuyauterie» a besoin d'être rodée avant de performer au maximum?  Non, car le lait maternel tient compte de cette période de rodage et dose les nutriments en conséquence.  Il faut donc chercher ailleurs et il semble bien que le chiropraticien cherche au bon endroit car des recherches démontrent que ces derniers obtiennent 80% de résultats positifs dans le traitement de coliques infantiles.  Par un examen consciencieux de la colonne vertébrale de votre enfant et par la correction délicate des déséquilibres qui pourraient avoir été engendrés lors de l'accouchement, votre chiropraticien peut mettre votre enfant sur la bonne voie pour une meilleure digestion et de meilleures nuits de sommeil...