L'exercice                         L'alcool
 La nutrition                       Surveiller son poids
 Le sommeil                       Prévention des accidents 
 La cigarette                      Accueil

Le travail préventif des professionnels de la santé

 

 

Malgré toutes les précautions que nous puissions prendre pour rester en bonne santé, notre corps accumule quand même les stress répétés de notre travail, de nos mauvaises postures, de nos émotions négatives et de nos régimes alimentaires plus ou moins équilibrés.  Il est donc essentiel de consulter périodiquement un professionnel de la santé qui possède les connaissances nécessaires pour détecter tout problème en émergence dans notre corps.  Le chiropraticien, avec sa solide formation universitaire et ses connaissances des différents systèmes du corps, est un intervenant de choix lorsqu'il est question de prévention.

Que ce soit par son intervention sur la posture, sur la santé de la colonne vertébrale, sur les exercices de prévention, sur l'alimentation ou sur les autres bonnes habitudes de vie à adopter, le chiropraticien peut vous aider.

 

La posture

Une bonne posture est une bonne attitude qui contribue au bien-être de l’individu. À l’inverse, la mauvaise posture est une mauvaise habitude, malheureusement assez fréquente. Si les anomalies posturales n’avaient que des conséquences esthétiques, elles ne nuiraient qu’à l’apparence. Mais l’importance et la persistance de ces anomalies entraînent tout un éventail de répercussions allant de la simple gêne à des conséquences invalidantes. Les effets cumulatifs de ces anomalies peuvent, au bout d’un certains temps, entraîner les mêmes difficultés que des traumatismes importants.

La souplesse versus la rigidité

Les inséparables qualités d’alignement et d’équilibre musculaire font partie intégrante du concept de mécanique corporelle adéquate. Pour une bonne mécanique corporelle, l’amplitude articulaire doit être satisfaisante mais non excessive. Une souplesse normale est une qualité, son exagération une anomalie. Les mouvements articulaires sont régis par un grand principe: plus la souplesse est grande, moins la stabilité est bonne. À l’inverse moins la souplesse est grande, plus la rigidité musculaire est importante et plus la fatigue musculaire s’installe et à son tour détériore la mécanique corporelle.

En résumé, une bonne posture, un bon équilibre entre la souplesse et la force musculaire et un système nerveux en bon état sont les éléments-clés d’un corps libre de s’exprimer à son plein potentiel.